Août 2018... création du nouveau SAIP !



Destinée à prévenir la population en cas d’attaque terroriste réelle ou supposée, cette application n’a jamais connu l’audience espérée.

En l’absence d’activité et en raison de la consommation de batterie qu’elle engendrait, nombre d’utilisateurs initiaux ont fini par la désinstaller.

Ainsi, seules 900.000 personnes étaient dotées de l’application à l’été 201